Réussir SA Vie

Au fil de mes lectures ou de mes pérégrinations sur la toile, j’ai souvent eu l’occasion de constater une certaine opposition entre “Réussir dans la vie” et “Réussir sa vie”. C’est un duel qui m’étonne toujours. Pourquoi les mettre en rivalité ? Ne pourrait-on pas faire les deux ?

 

Réussir dans la vie : un accomplissement social

Dans notre société, on mesure très souvent la réussite de sa vie au train de vie, aux signes extérieurs de richesse : notre travail, nos revenus, ce que nous possédons, les vacances ou voyages que nous nous offrons, … Avez-vous remarqué que l’une des premières questions qui est posée lors d’une rencontre est “Que faites-vous dans la vie ?” Comme si la réponse nous permettait de cerner notre interlocuteur.

“Dis-moi quel métier tu fais et je te dirai combien tu vaux !” Un peu triste ne trouvez-vous pas ?

Dans la société consumériste d’aujourd’hui, il y a comme un impératif à réussir dans la vie, avoir une position sociale “enviable”, à gagner le plus d’argent possible. Un certain “Travaillez plus pour gagner plus” (et vivre moins ?). Avec une telle pression, beaucoup courent après l’argent, après le temps, après leur bonheur, et passent à côté de leurs désirs profonds…

Lorsque j’étais salariée, ma dernière activité était “Chargée d’Affaires Internationales”. Je peux vous dire que pour bon nombre “ça en jette !”. La réponse que j’avais en retour était bien souvent “ce doit être un métier passionnant !” et voyais dans les yeux de mon vis-à-vis un certain respect, voire une certaine admiration. J’avais “réussi dans la vie”, j’étais considérée comme “intelligente” !

Aujourd’hui les réactions sont différentes… Pourtant, ne suis-je pas la même personne ? Ai-je raté ma vie ? Perdu en intelligence ?

Le sens : l'essence d'une vie réussie

Loin de renier mon précédent métier – qui m’a énormément appris et dans lequel je me suis épanouie – je m’accomplit aujourd’hui dans ma nouvelle activité, certes moins sécurisante financièrement mais tout aussi épanouissante.

Je m’épanouis dans mon métier de coach et de formatrice car j’y donne un sens : La vie m’a beaucoup enseigné, aujourd’hui je me sens en devoir de rendre ce qu’elle m’a apporté.

Et le sens est l’essence même d’une vie réussie !

Un jour, à l’occasion d’un dîner chez des amis, j’ai rencontré un monsieur que j’ai immédiatement trouvé rayonnant. Son visage respirait la joie de vivre et la sérénité ainsi que ses propos. Après une longue discussion, il m’a demandé de deviner son métier et, malgré ses mains caleuses et sa peau burinée, j’ai lancé “professeur de philosophie !”. Ma réponse à beaucoup fait rire autour de moi : il était éboueur ! (je ferais une piètre mentaliste 😃)

Alors que la majorité d’entre nous y voit un échec cuisant (“Si tu ne travailles pas à l’école, tu finiras éboueur !”) lui en était fier, même si ce n’était pas un choix délibéré. Il donnait un vrai sens à son métier et n’y voyait aucune honte. Il rendait la vie de ses concitoyens plus belle et plus propre. Il les protégeait de la vermine.

Cet échange m’a rappelé une histoire que j’affectionne particulièrement :

Un homme se promenant sur un chantier rencontre trois tailleurs de pierre …

Au premier qui travaille mécaniquement sa pierre avec un air sombre et fatigué, il demande ce qu’il est en train de faire ; ce dernier lui répond qu’il taille une pierre.

Quand il pose la même question au second qui effectue le même travail mais de façon un peu moins mécanique, ce dernier explique qu’il taille une pierre pour construire un mur.

Il s’approche alors du troisième qui semble heureux, voire radieux, où nulle trace de fatigue ne se lit sur son visage alors qu’il taille une pierre avec exactement les mêmes outils et la même technique que les deux autres. Quand notre homme lui demande ce qu’il est en train de faire, le tailleur lui répond avec un large et lumineux sourire : « je suis en train de construire une cathédrale ».

Réussir sa vie : un chemin personnel et intime

La réussite est propre à chacun. Il n’y a pas à donner de définition claire et précise à “réussir sa vie”, si ce n’est être acteur de sa propre vie et en être heureux.

Comme le disait Lao-Tseu (fondateur du Taoïsme) “Il n’y a point de chemin vers le bonheur. Le bonheur, c’est le chemin”. Être heureux n’est pas une finalité mais un état d’esprit, un chemin à suivre tout au long de sa vie quels que soient les événements qui la jalonneront. Être heureux n’a rien de « visible » à proprement parler. C’est profond, c’est un ressenti, un apaisement, un bien-être. C’est être en accord avec soi-même. Vous seuls pouvez le reconnaître.

Il n’y a donc pas lieu d’opposer  “Réussir dans la vie” à “Réussir sa vie”. Bien au contraire ! La réussite sociale, professionnelle et financière est un des composants de l’accomplissement.

Vous connaissez peut-être la Pyramide de Maslow qui hiérarchise nos besoins. Cette approche, élaborée dans les années 40, a depuis été largement décriée, notamment par rapport à la progressivité de la satisfaction des besoins. Cependant, elle a l’avantage de présenter de façon simple les besoins propres à l’Homme, quelles que soient ses croyances, ses origines, sa culture, son éducation, …

Par A3nm — Travail personnel, CC BY-SA 4.0

Maslow met au jour cinq groupes de besoins fondamentaux :

– physiologiques,

– sécurité,

– appartenance et amour,

– estime et reconnaissance

– accomplissement de soi.

Là encore, la satisfaction de nos besoins nous est propre. C’est un cheminement personnel et intime. Nous n’avons pas tous la même vision de la sécurité, nous ne satisfaisons pas tous notre estime personnelle de la même façon, etc…

En route vers la réussite de SA vie !

Comme pour toute randonnée, nous ne marchons pas tous de la même façon, n’avançons pas au même rythme. Peu importe, l’essentiel est d’avancer !

Forte de mes expériences, de mes lectures, de mes réflexions, je me suis aperçue que le meilleur moyen d’avancer c’est :

Se connaître et se respecter

S’écouter, faire confiance à son instinct, son intuition.

Être responsable, assumer nos décisions et nos actes. Nous avons toujours une part de responsabilité dans ce que nous vivons.

S’ouvrir aux autres. Être conscient que “tout ce que nous savons, c’est que nous ne savons rien” (Socrate au sujet près 😊) et que nous avons beaucoup à apprendre des expériences d’autrui.

Oser ! Accomplir nos rêves, être soi-même.

– Garder confiance en soi et en la Vie

Accepter ce qui est, en envisageant les moments difficiles comme des expériences à vivre pour “grandir” (à ce propos, voir mon article sur l’échec)

Ou encore …

Dans son livre Le jour où j’ai appris à vivre, Laurent Gounelle a écrit : “Bien vivre c’est se préparer à mourir sans regrets.” C’est à mes yeux une bonne définition du “Réussir sa vie”.

Mais vous, vous êtes-vous déjà interrogés sur la réussite de vie ? Que répondriez-vous à la question : votre vie est-elle réussie ? Pas besoin d’être en fin de vie pour faire cette analyse !

Vous souhaitez échanger sur votre situation ?

Avancer plus sereinement sur votre chemin de vie ?… 

Quelle que soit votre situation, quelles que soient vos hésitations, je serai heureuse de vous aider à faire le premier pas sur le chemin.

Partager cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Share on print

Restez informé(e) des publications et événements en vous abonnant à La Lettre :

Un rendez-vous bimensuel qui donne la pêche !