Motivés, motivés, soyons motivés !

Dès que je me suis lancée dans la préparation de cet article sur la motivation personnelle, la chanson du groupe Zebda, Motivés !, m’a trotté dans la tête. Vous la connaissez certainement. C’est une reprise du Chant des partisans.

Une question a alors surgi : Qu’est-ce qui pousse ces partisans au combat ? Où puisent-ils leur motivation pour aller au front au péril de leur vie ?

Quel que soit le combat, quelle que soit la guerre, la nécessité absolue pour ces francs-tireurs est sans nul doute de défendre leurs valeurs profondes : La patrie ? La pureté ? La fraternité ? L’égalité ? La liberté ? La justice ?… Peu importe. Quelles que soient les valeurs qui les animent, elles leurs sont personnelles et assez puissantes pour les pousser à risquer leur vie.

Et pour nourrir ces valeurs, chacun exerce un ou plusieurs de ses talents. Ainsi, de façon naturelle, le partisan va se révéler être un leader, un stratège, un communiquant, un combattif, etc… Fort de ses convictions profondes, armé de ses talents, il se battra alors pour satisfaire ses besoins liés à sa survie, son besoin de sécurité, son besoin d’appartenance…

Aujourd’hui, nous avons le privilège de vivre dans un pays en paix. Mais n’avons-nous pas nos propres combats à mener ? Et, dans ce cas, quelles sont les motivations qui animent le partisan qui est en nous ?

Les leviers de notre motivation sont en nous

À la différence d’un partisan qui doit combattre et rester vivant, nous sommes rarement poussés dans nos retranchements. Peu de situations viennent réveiller notre instinct de survie. Ainsi, nous n’avons pas toujours conscience des valeurs qui nous animent, de ces forces qui nous poussent à agir.

Lorsque j’accompagne quelqu’un, je l’invite toujours à aller au fond de lui, à aller chercher la personne qu’il EST. Cette introspection permet de (mieux) nous connaître, de prendre conscience de nos valeurs fondamentales, de nos limites et de nos talents, de mieux cerner nos besoins. Cette approche nous révèle la “substantifique moëlle” de notre être. Plus au fait de la personne que nous sommes véritablement, il nous est plus aisé d’agir et de tenir le cap car ce dernier est en cohérence avec nos aspirations profondes.

J’ai conscience que l’introspection peut faire peur à certains d’entre nous. Je le sais d’autant plus que c’est une crainte que j’ai moi-même éprouvée il y a quelques années. Pourtant elle est nécessaire et bénéfique si nous souhaitons vivre pleinement notre vie. C’est là un point crucial de notre épanouissement personnel. (J’y reviendrai très certainement dans un prochain article)

Les 3 leviers de la motivation

Comme je l’évoquai en introduction, notre motivation repose sur 3 leviers : nourrir nos valeurs, exercer nos talents et satisfaire nos besoins.

1 - Nourrir nos valeurs

Vous êtes-vous déjà demandé quelles étaient vos valeurs fondamentales ? J’entends par là les valeurs qui vous sont propres. Pas celles de vos parents ni de votre culture. Les VOTRES.

Nos valeurs forment la colonne vertébrale de notre personnalité. Aussi, répondre à cette question vous permettra de comprendre ce qui vous pousse à agir (ou réagir) avec force, ce qui donne du sens à vos actions.

(Pour une information plus complète sur ce qu’est une valeur, je vous invite à regarder cette vidéo de Et tout le monde s’en fout. Une approche pertinente et pleine d’humour de ce sujet)

Une personne dont la valeur principale est l’autonomie sera certainement plus prompte à créer une entreprise que quelqu’un animé par la valeur sécurité.

Lorsque le partage ou la convivialité sont des valeurs chères à vos yeux, il y a de grandes chances que votre motivation soit décuplée si vous entreprenez les travaux que vous prévoyez depuis longtemps en sollicitant des amis, …

2 - Exercer nos talents

Notre culture judéo-chrétienne ne nous a pas appris à mettre en avant nos talents, voire a exigé de nous de les cacher. Pourtant nous en avons tous et ils ne demandent qu’à être exercés. C’est d’ailleurs en les exerçant que nous nous épanouissons pleinement dans nos activités.

Il y a une façon simple de les reconnaître car nous les exerçons :

  • régulièrement,
  • avec facilité,
  • dans tous les domaines de notre vie (personnel ou professionnel),
  • avec plaisir
  • et notre entourage nous reconnait cette capacité.

Ce dernier point a son importance. Pour exemple, je chante régulièrement, facilement, que je sois dans ma voiture, sous la douche, au travail, … et c’est un vrai plaisir pour moi. Cependant, mon entourage n’a pas l’air de partager ce plaisir ☹ Je reconnais donc volontiers que ce n’est pas un de mes talents.

A contrario, on me dit souvent que j’ai le sens relationnel. Il m’est effectivement facile de tisser des relations durables tant professionnelles que personnelles et c’est toujours une vraie satisfaction pour moi de rencontrer de nouvelles personnes. Exercer ce talent est une des motivations majeures qui me font sauter du lit le matin (c’est certainement la raison pour laquelle je suis coach et formatrice plutôt que chanteuse ! 😊)

Alors, si vous ne les connaissez pas déjà, je vous invite très fortement à vous pencher sur ce sujet et à demander à votre entourage de vous y aider…

3 - Satisfaire nos besoins

Connaitre nos besoins et les satisfaire est la troisième – et non moins importante – source de motivation.

Abraham Maslow a mis au jour cinq groupes de besoins fondamentaux : les besoins physiologiques, les besoins de sécurité, les besoins d’appartenance et d’amour, les besoins d’estime et le besoin d’accomplissement de soi.” (voir l’article Réussir SA Vie)

Ces besoins, propres à chacun, nécessitent d’être satisfaits et, dès lors qu’ils le sont, protégés.

La coopération (besoin d’appartenance) est importante pour vous ? Entourez-vous de personnes qui vous soutiennent dans vos actions.

Vous ressentez le besoin de vous dépasser (accomplissement de soi) ? Lancez-vous des challenges !

Enfin, qui n’a pas été motivé pour se lancer dans une action somme toute rébarbative afin de ne pas perdre l’estime de ses proches ou de son responsable (besoin d’estime – aversion à la perte) ?

En résumé

Pour maintenir votre motivation à flots :

  • Prenez soin de vos valeurs, chérissez-les, nourrissez-les
  • Déterminez vos objectifs en fonction de ce qui vous porte
  • Organisez ce qui vous fait passer à l’action
  • Révélez et exercez vos talents. Vous en avez, soyez-en assurés. Nous en avons tous !
  • Déterminez vos actions en fonction des domaines où vous excellez
  • Prenez des risques pour apprendre et n’oubliez pas que c’est en se trompant qu’on apprend. (voir l’article Tomber pour apprendre à se relever)
  • Soyez attentifs à vos besoins. Les satisfaire est le meilleur moyen d’avancer.
  • Apprenez à vous écouter, à écouter vos émotions. Elles sont les porte-paroles de vos besoins.
  • Et …. Célébrez vos succès !!!

Vous souhaitez échanger avec moi sur ce sujet ?

Quelle que soit votre situation, quelles que soient vos hésitations,

Je serai ravie d’en discuter avec vous

Partager cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Share on print

Restez informé(e) des publications et événements en vous abonnant à La Lettre :

Un rendez-vous bimensuel qui donne la pêche !